Accueil du site > Presentation > Présentation

Présentation

La Société Française de la Croix Bleue représente 110 unités implantées sur tout le territoire national qui se répartissent ainsi :

- 13 groupes régionaux plus le Siège
- 86 sections plus 11 sections en formation
- 6 antennes et 6 permanences
- 3 centres de postcure dont 1 pour femmes. Ils totalisent 82 lits. La durée du séjour type est de 90 jours.
- 1 camping

- 2300 membres dont 1800 "membres actifs" et 500 "membres adhérents" plus les 5000 personnes non membres mais participantes ou impliquées à divers titres dans l’Association, toutes bénévoles

L’importance du bénévolat dans la Croix Bleue.

Pour la CROIX BLEUE, le bénévolat des Membres Actifs, pivot de l’action concrète de l’Association, permet une approche plus facile des buveurs et l’établissement d’une relation autre, que celle résultant des intervenants salariés. Ceci a été le constat qui pu être fait depuis le début de l’association.

Les compléments d’intervention nécessaires

Toutefois le bénévolat ne suffit pas ; Malgré une certaine compétence acquise lors des formations, le membre actif n’a pas toujours la réponse adaptée à chaque cas rencontré.

L’action d’autres travailleurs sociaux, appartenant à d’autres structures, mais en relation avec les bénévoles de la CROIX BLEUE, est nécessaire : elle s’opère à travers l’intervention d’assistantes sociales par exemple.

La gestion des cas les plus lourds est naturellement du ressort des médecins spécialisés, des psychiatres, psychologues, voire même dans certains cas des juges.

La responsabilisation croissante des membres actifs nécessite une formation plus poussée de ceux-ci, à tous les niveaux, afin de leur permettre de faire face à leur engagement par un soutien efficace des personnes qui leur sont confiées.

L’importance des Régions

12 Régions se partagent le territoire national, où les effectifs de la CROIX BLEUE sont inégalement répartis (prédominance de l’Est). Les objectifs du Groupe régional, au-delà d’une pré-centralisation pratique des données d’activités des sections locales, sont :
- provoquer des rencontres intersections
- aider des sections en difficulté, en création, etc.
- organiser des rencontres régionales de formation, des congrès régionaux

Les sections locales et leurs activités

Dans les 86 sections, environ 2 200 réunions sont tenues chaque année, ainsi que 1 000 réunions festives.

C’est une possibilité pour les membres de la CROIX BLEUE de pouvoir librement organiser des festivités (kermesses, réunions avec d’autres associations, fêtes de Noël…) sans la nécessité d’utiliser pour cela des boissons alcoolisées. Ceci revêt également une grande importance dans la consolidation de la guérison.

Les entretiens et les visites

C’est l’essentiel du suivi personnalisé et certainement le plus efficace, quoique dans les réunions peuvent se dire aussi des choses importantes pour la guérison de l’alcoolique.

Les intervention des membres actifs se font surtout :

- au téléphone

Chaque section possède 2 numéros d’appel de permanence téléphonique et les heures passées dans ces interventions sont estimées ainsi, pour chacune des Régions : Total d’heures consacrées par mois : 27 000

- en visite particulière

Les visites peuvent être individuelles à domicile : elles sont dénombrées à environ 122 000 par an. Elles s’effectuent également dans les hôpitaux, environ 2 600 par an. En Ile de France, une équipe de coordination régionale renforce le travail de visite. Les kilomètres parcourus par les bénévoles ayant déclaré leurs déplacements (tous déplacements confondus, y compris pour le fonctionnement des sections) se montent par régions à 1 067 014 kilomètres parcourus en 1999 ;

D’autres actions très diverses peuvent prendre place dans l’accompagnement et le suivi des buveurs, comme l’organisation de bibliothèques, de vestiaires, de locaux pour sans abri, relation avec les "resto du Coeur", etc..

L’accompagnement des personnes qui ont rompu ou désirent rompre avec l’alcool avec l’association est la partie la plus prenante de l’activité des membres actifs et la plus délicate aussi..

D’ailleurs il est difficile de traduire cette activité uniquement par les chiffres donnés ci-dessus, car l’aspect qualificatif est déterminant.

Le suivi de l’engagement d’abstinence

Les exigences de l’engagement sont telles qu’un suivi est nécessaire, il doit se faire dans l’honnêteté tant de la part de l’accompagné que de la part de l’accompagnant.

Aussi le suivi des membres est sérieux à la CROIX BLEUE, tant sur le plan qualificatif que quantitatif.

Il faut préciser que les personnes ayant quitté la CROIX BLEUE ne reconsomment pas pour autant et ne sont pas rejetées ; certains reviennent d’ailleurs plus tard, ayant pu bénéficier d’autres apports pour leur guérison définitive et mettant au service de la CROIX BLEUE une expérience enrichie pour d’autres buveurs.

Le fait de consommer de nouveau est un phénomène intégré dans l’accompagnement du buveur ou de l’ancien buveur.

La reconsommation, même occasionnelle, met fin au statut de membre de la CROIX BLEUE, et nécessite la réintégration par un nouvel engagement .

© Société Française de La Croix Bleue
reconnue d'utilité publique - 189 rue Belliard 75018 Paris
tel : 01.42.28.37.37 Fax 01.42.28.88.18 - cbleue@club-internet.fr